Le point commun entre le froid et la clope? Ca fume!

Publié le par Montpell'

 

Ah mes enfants, on se les gèle!

 

Avouez que c'est absolument hors normes ce qu'il nous arrive. Les jounaux télé et radios, ouvrent tous avec une information insoupçonnable : il fait froid!

 

Et comme les français sont réputés pour être faché avec la science, les médias font un peu de pédagogie et de vulgarisation. Grâce aux cartes météorologiques, aux tableaux qui permettent de comparer les précipitations de ces 100 dernières années et aux docteurs qui expliquent religieusement le pourquoi du comment - trop heureux que la TV les sorte de leurs laboratoires - on a appris qu'il neigait! Puis on a appris que la neige bloquait les routes. Et enfin que les autorités étaient incapables de dégeler en 12h toutes les routes, aéroports et gares de France pour permettre au populo d'aller taffer.


Fumer-tue-2010.jpg

 

Merde à la neige et au verglas! Merde au froid!

 

La « galère », terme jusqu'ici réservé aux jours de grêve, est ressorti du sac à bons mots des journalistes, suscitant le trouble. On peut d'ailleurs gager que ceux qui ralent contre la neige et l'impuissance des autorités, seront les premiers à se cogner des heures d'embouteillage pour emmener toutes la petite famille faire du ski dans les stations Alpines dés les prochaines vacances d'hiver.

 

Mais le froid, ce n'est pas seulement une grand messe télévisuelle et un ballet routier. Le froid, ce sont aussi de terribles drames.

 

Le journal belge Sud Presse nous apprend par exemple que samedi dernier, une patiente de la clinique Notre Dame des Bruyéres à Chênée a souhaité se faire une petite pause clope à 5h du matin. Comme il est interdit de fumer à l'intérieur du centre, la dame de 59 ans a du sortir pour fumer. Aprés s'être noyé dans quelques volutes de tabac, la patiente devait sagement réintégrer sa chambre....

 

Mais elle n'est jamais rentré. La police et le personnel l'ont retrouvé aux alentours de 7h du matin, morte de froid.

 

Mesdammes, messieurs, le tabac tue!

 

Thibaud Delavigne

Commenter cet article