Le noël rêvé de la tante Adélie

Publié le par Montpell'

 

mamie-proposant-cookies-noel.jpgVous n'êtes pas sans savoir que Noël approche! Ahhh Noël, cette chouette fête de famille pendant laquelle les solitaires sont à deux doigts de se pendre au sapin, une guirlande autour du cou et 10kg de foie gras au bout du pied. Fête pendant laquelle, tous les zozos du quartier décorent leurs maisons, du toit au portail, en espérant avoir la plus belle des lumières! Le plus beau des sapins! Période bénie par les vendeurs de jouet, les traiteurs et autres ostréiculteurs.

Une période ou tout le monde clame sa joie de se retrouver en famille. Puis, une fois la bûche découpée, on ne pense qu'à regagner ses pénates et à ne plus entendre parler de la tante Adélie jusqu'à l'année prochaine. Et même qu'avec un peu de chance, l'an prochain, sa place au pied du sapin sera prise par le petit dernier, turbulent et exigeant, du rêve de père Noël pleins les yeux.... ou quand le mensonge sert de référence culturelle à tous les enfants d'une civilisation.

 

Mais, dans l'ouest de l'Allemagne, un sexagénaire a une façon originale de fêter Noël. Des policiers de passage dans sa rue ont remarqué que l'arbre qu'ils apercevaient à travers les vitres de son habitation semblait... peu conforme à la silhouette habituelle d'un sapin.

Et pour cause, les flics, curieux, ont sonné chez l'homme qui les a invité à rentrer chez lui. L'arbre était en réalité un plan de cannabis de 2m de haut décoré comme un sapin de Noël. Et les policiers ont même retrouvé chez lui un calendrier de l'avent dans lequel les cases des jours ne s'ouvrent pas sur un chocolat mais sur quelques têtes d'herbe!

 

L'initiative de ce sexagénaire allemand a l'avantage de rendre un peu de folie à une fête à la morale chrétienne qui a trouvé dans le capitalisme effréné une porte de sortie honorable. La naissance du petit jésus est maintenant « made in china ».

 

Thibaud Delavigne

Commenter cet article