C'est donc ça la liberté....

Publié le par Montpell'

 

Quelle semaine! Cette fois ci, on y est. Le monde a basculé dans le 21ème siécle : les collonisés d'hier demandent des comptes et réclament à grands cris liberté et démocratie.

 

Crime-is-a-matter-of-opinion.jpg

Les occidentaux, frileux, regardent avancer le train de l'histoire, non aux coté du ou des pilotes, mais depuis le quai. Le train de la démocratie et sa locomotive, la dignité humaine, semblent être des valeurs que nos élites n'assimillent plus.

Nos élus, responsables économiques et médiatiques sont contrariés par les aspirations d'un « peuple arabe », descendu en masse dans la rue pour renverser les dictatures. Lesquelles ne sont que les conséquences pitoyable des collonisations et des indépendances. On assiste de ce coté ci de la méditérannée à la défense des petits intérets personnels et politiciens, l'interet général étant simplement oublié dans une amnésie générale.

 

Et pendant ce temps là, on guette la petite phrase du messie de Washington. DSK est une sorte d'illusion de changement, à l'égal du candidat Sarkozy en 2007.

Pendant ce temps là, les sondages se déchainent pour prendre le pouls de l'opinion, masse informe et abrutie qui ne vois pas plus loin que le bout de son sexe.

Pendant ce temps là, on brandit la menace nationaliste, on brocarde l'arabe, le voulant « musulman de France », sans envisager simplement que le français peut être musulman.

Pendant ce temps là, l'Europe se replie sur elle même, dans un sinistre ballet des égoîsmes qui nous a déjà par le passé conduit à l'horreur. Les allemands ne veulent pas payer, les grecs ne veulent pas morfler pour tous les autres et l'Irlande ne veut pas jouer le jeu.

Et pendant ce temps-là, vous lisez ce papier : une touche d'idéalisme dans un quotidien normalisé.

 

Louis Montrouge

Publié dans Humeur

Commenter cet article